La Lorraine dans le temps

La Lorraine dans le temps

Le territoire de la Meurthe avant la révolution : les diocèses

 

 

Source : Texte du Dictionnaire topographique du département topographique du département de la Meurthe, rédigé sous les auspices de la Société d'archéologie lorraine par M. Henri Lepage (1862)

 

 

 

"Le territoire qui forme le département de la Meurthe dépendait de trois diocèses : celui de Toul, qui en occupait la majeure partie ; ceux de Metz et de Strasbourg. De ce dernier, le doyenné de Saverne seul comprenait un petit nombre de villages de l'extrémité est de l'arrondissement de Sarrebourg. IL y avait en outre, dans la principauté de Lixheim , quelques paroisses qui prétendaient ne dépendre d'aucun diocèse.

Le diocèse de Toul était partagé en six archidiaconés :

  1. Le grand archidiaconé de Toul ;    .
  2. L'archidiaconé de Port (Saint-Nicolas) ;
  3. L'archidiaconé de Vittel ;
  4. L'archidiaconé de Reynel ;
  5. L'archidiaconé de Vosges ;
  6. L'archidiaconé de Ligny.
  • Le grand archidiaconé de Toul ne comprenait que le doyenné de ce nom.
  • L'archidiaconé de Port était partagé en cinq doyennés :
  1. Doyenné de Port ;
  2. Doyenné de Dieulouard ;
  3. Doyenné de Prény ;
  4. Doyenné de Deneuvre ;
  5. Doyenné de Salm, démembré de celui de Deneuvre au XVII° siècle.
  • L'archidiaconé de Vittel comprenait :
  1. Le doyenné de Vittel, dont toutes les paroisses appartiennent aujourd'hui au département des Vosges.
  2. Le doyenné du Saintois comprenant quelques paroisses de ce département (Les Vosges) le reste de la Meurthe.
  3. Le doyenné de Neufchâteau qui ne renfermait de ce dernier département que la paroisse de Mont-l'Étroit.
  4. Le doyenné de Châtenois.
  5. Le doyenné de Bourmont, composé de paroisses des Vosges et de la Haute-Marne.
  • L'archidiaconé de Reynel était partagé en cinq doyennés :
  1. Doyenné de Reynel;
  2. Doyenné de Bar
  3. Doyenné de Dammarie ;
  4. Doyenné de la rivière de Biaise ;
  5. Doyenné de Robert-Espagne.

La circonscription de ces doyennés s'étendait principalement sur la Meuse.

  • L'archidiaconé de Vosges comprenait :
  1. Le doyenné de Remiremont ;
  2. Le doyenné d'Épinal ;
  3. Le doyenné de Poussay ;
  4. Le doyenné de Jorxey.

De ces doyennés, ceux d'Épinal et de Poussay étaient les seuls qui renfermassent des paroisses de la Meurthe : le premier six, le second une, celle d'Aboncourt-en-Vosges.

  • L'archidiaconé de Ligny renfermait :
  1. Le doyenné de Ligny ;
  2. Le doyenné de Belrain ;
  3. Le doyenné de Gondrecourt ;
  4. Le doyenné de Meuse-Commercy ;
  5. Le doyenné de Meuse-Vaucouleurs.

Il n'y avait que ces deux derniers doyennés qui comprissent des paroisses appartenant aujourd'hui au département de la Meurthe.

Le diocèse de Toul fut démembré, en 1778, pour former les évêchés de Nancy et de Saint-Dié. On divisa le premier en deux archidiaconés :

  1. Archidiaconé de Nancy ;
  2. Archidiaconé de Lunéville.

L'archidiaconé de Nancy était composé de quatre doyennés, renfermant des paroisses détachées des doyennés de Port et du Saintois ; c'étaient :

  1. Le doyenné d'Amance ;
  2. Le doyenné de Flavigny ;
  3. Le doyenné de Nancy ;
  4. Le doyenné de Rosières-aux-Salines.

L'archidiaconé de Lunéville comprenait cinq doyennés :

  1. Doyenné de Blâmont ;
  2. Doyenné de Bayon ;
  3. Doyenné de Charmes-sur-Moselle ;
  4. Doyenné de Gerbéviller ;   
  5. Doyenné de Lunéville.

Les paroisses dépendant de ces nouvelles circonscriptions avaient été détachées des doyennés de Deneuvre, d'Épinal, de Port, de Salm et du Saintois.

Le diocèse de Metz était divisé en quatre archidiaconés :

  1. Celui de Metz, dit le grand archidiaconé ;
  2. L'archidiaconé de Marsal ;
  3. L'archidiaconé de Vic ;
  4. L'archidiaconé de Sarrebourg.

Ces archidiaconés se subdivisaient en archiprêtrés :

  • Celui de Metz en renfermait trois
  1. archiprêtré de Metz ;
  2. archiprêtré du Val-de-Metz ;
  3. archiprêtré de Noisseville.
  • L'archidiaconé de Marsal en comprenait huit :
  1. archiprêtré de Marsal ;
  2. archiprêtré de Morhange ;
  3. archiprêtré d'Haboudange ;
  4. archiprêtré de Thionville ;
  5. archiprêtré de Rombas ;
  6. archiprêtré de Kédange ;
  7. archiprêtré de Varise ;
  8. archiprêtré de Saint-Avold.
  • L'archidiaconé de Vic se subdivisait en cinq archiprêtrés :
  1. archiprêtré de Delme ; 
  2. archiprêtré de Mousson ;
  3. archiprêtré de Nomeny ;
  4. archiprêtré de Gorze ;
  5. Archiprêtré d'Hatrize.
  • Enfin, l'archidiaconé de Sarrebourg comprenait :
  1. L'archiprêtré de Sarrebourg ;
  2. L'archiprêtré de Saint-Arvold (Prusse) ;
  3. L'archiprêtré de Bouquenom (Sarre-Union) ;.
  4. L'archiprêtré de Neuf-Moutier (Bavière Rhénane) ;
  5. L'archiprêtré d'Hornbach (Bavière Rhénane) ; •
  6. L'archiprêtré de Vergaville.

De ces archiprêtrés, ceux de Marsal, Morhange, Haboudange, Delme, Mousson, Nomeny, Gorze, Sarrebourg, Bouquenom et Vergaville étaient les seuls qui renfermassent des paroisses comprises aujourd'hui dans le département de la Meurthe. "  

 

 

Source : Texte du Dictionnaire topographique du département topographique du département de la Meurthe, rédigé sous les auspices de la Société d'archéologie lorraine par M. Henri Lepage (1862)

"Le territoire qui forme le département de la Meurthe dépendait de trois diocèses : celui de Toul, qui en occupait la majeure partie ; ceux de Metz et de Strasbourg. De ce dernier, le doyenné de Saverne seul comprenait un petit nombre de villages de l'extrémité est de l'arrondissement de Sarrebourg. IL y avait en outre, dans la principauté de Lixheim , quelques paroisses qui prétendaient ne dépendre d'aucun diocèse.

Le diocèse de Toul était partagé en six archidiaconés :

  1. Le grand archidiaconé de Toul ;    .
  2. L'archidiaconé de Port (Saint-Nicolas) ;
  3. L'archidiaconé de Vittel ;
  4. L'archidiaconé de Reynel ;
  5. L'archidiaconé de Vosges ;
  6. L'archidiaconé de Ligny.
  • Le grand archidiaconé de Toul ne comprenait que le doyenné de ce nom.
  • L'archidiaconé de Port était partagé en cinq doyennés :
  1. Doyenné de Port ;
  2. Doyenné de Dieulouard ;
  3. Doyenné de Prény ;
  4. Doyenné de Deneuvre ;
  5. Doyenné de Salm, démembré de celui de Deneuvre au XVII° siècle.
  • L'archidiaconé de Vittel comprenait :
  1. Le doyenné de Vittel, dont toutes les paroisses appartiennent aujourd'hui au département des Vosges.
  2. Le doyenné du Saintois comprenant quelques paroisses de ce département (Les Vosges) le reste de la Meurthe.
  3. Le doyenné de Neufchâteau qui ne renfermait de ce dernier département que la paroisse de Mont-l'Étroit.
  4. Le doyenné de Châtenois.
  5. Le doyenné de Bourmont, composé de paroisses des Vosges et de la Haute-Marne.
  • L'archidiaconé de Reynel était partagé en cinq doyennés :
  1. Doyenné de Reynel;
  2. Doyenné de Bar
  3. Doyenné de Dammarie ;
  4. Doyenné de la rivière de Biaise ;
  5. Doyenné de Robert-Espagne.

La circonscription de ces doyennés s'étendait principalement sur la Meuse.

  • L'archidiaconé de Vosges comprenait :
  1. Le doyenné de Remiremont ;
  2. Le doyenné d'Épinal ;
  3. Le doyenné de Poussay ;
  4. Le doyenné de Jorxey.

De ces doyennés, ceux d'Épinal et de Poussay étaient les seuls qui renfermassent des paroisses de la Meurthe : le premier six, le second une, celle d'Aboncourt-en-Vosges.

  • L'archidiaconé de Ligny renfermait :
  1. Le doyenné de Ligny ;
  2. Le doyenné de Belrain ;
  3. Le doyenné de Gondrecourt ;
  4. Le doyenné de Meuse-Commercy ;
  5. Le doyenné de Meuse-Vaucouleurs.

Il n'y avait que ces deux derniers doyennés qui comprissent des paroisses appartenant aujourd'hui au département de la Meurthe.

Le diocèse de Toul fut démembré, en 1778, pour former les évêchés de Nancy et de Saint-Dié. On divisa le premier en deux archidiaconés :

  1. Archidiaconé de Nancy ;
  2. Archidiaconé de Lunéville.

L'archidiaconé de Nancy était composé de quatre doyennés, renfermant des paroisses détachées des doyennés de Port et du Saintois ; c'étaient :

  1. Le doyenné d'Amance ;
  2. Le doyenné de Flavigny ;
  3. Le doyenné de Nancy ;
  4. Le doyenné de Rosières-aux-Salines.

L'archidiaconé de Lunéville comprenait cinq doyennés :

  1. Doyenné de Blâmont ;
  2. Doyenné de Bayon ;
  3. Doyenné de Charmes-sur-Moselle ;
  4. Doyenné de Gerbéviller ;   
  5. Doyenné de Lunéville.

Les paroisses dépendant de ces nouvelles circonscriptions avaient été détachées des doyennés de Deneuvre, d'Épinal, de Port, de Salm et du Saintois.

Le diocèse de Metz était divisé en quatre archidiaconés :

  1. Celui de Metz, dit le grand archidiaconé ;
  2. L'archidiaconé de Marsal ;
  3. L'archidiaconé de Vic ;
  4. L'archidiaconé de Sarrebourg.

Ces archidiaconés se subdivisaient en archiprêtrés :

  • Celui de Metz en renfermait trois
  1. archiprêtré de Metz ;
  2. archiprêtré du Val-de-Metz ;
  3. archiprêtré de Noisseville.
  • L'archidiaconé de Marsal en comprenait huit :
  1. archiprêtré de Marsal ;
  2. archiprêtré de Morhange ;
  3. archiprêtré d'Haboudange ;
  4. archiprêtré de Thionville ;
  5. archiprêtré de Rombas ;
  6. archiprêtré de Kédange ;
  7. archiprêtré de Varise ;
  8. archiprêtré de Saint-Avold.
  • L'archidiaconé de Vic se subdivisait en cinq archiprêtrés :
  1. archiprêtré de Delme ; 
  2. archiprêtré de Mousson ;
  3. archiprêtré de Nomeny ;
  4. archiprêtré de Gorze ;
  5. Archiprêtré d'Hatrize.
  • Enfin, l'archidiaconé de Sarrebourg comprenait :
  1. L'archiprêtré de Sarrebourg ;
  2. L'archiprêtré de Saint-Arvold (Prusse) ;
  3. L'archiprêtré de Bouquenom (Sarre-Union) ;.
  4. L'archiprêtré de Neuf-Moutier (Bavière Rhénane) ;
  5. L'archiprêtré d'Hornbach (Bavière Rhénane) ; •
  6. L'archiprêtré de Vergaville.

De ces archiprêtrés, ceux de Marsal, Morhange, Haboudange, Delme, Mousson, Nomeny, Gorze, Sarrebourg, Bouquenom et Vergaville étaient les seuls qui renfermassent des paroisses comprises aujourd'hui dans le département de la Meurthe. "  

 

 



04/12/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 6 autres membres